Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Au premier abord cette expression de G. PELTIER, leader de la droite forte, peut faire sourire. Pourtant, elle reflète bien une triste réalité. En effet, elle démontre toute la gravité de la situation actuelle de la France après seulement 5 mois de présidence Hollande. Certes, dès le 6 mai, nous savions que durant 5 ans il allait falloir composer avec un gouvernement d’amateurs, laxiste, déconnecté des réalités économiques, aveuglé par un anti-sarkozysme toujours plus virulent et donc dangereux pour l’avenir de notre pays. Malheureusement ce que nous redoutions durant la campagne s’est réalisé et même pire. Jamais nous n’aurions pu imaginer qu’il faudrait seulement 5 mois aux socialistes pour créer d’innombrables nouvelles taxes, 5 mois pour détruire la relation Franco-Allemande, 5 mois pour renier d’importants engagements de campagne et enfin 5 mois pour mettre en danger l’avenir de la France.

Le mérite, valeur bafouée…

Depuis 2007, les socialistes n’ont fait que de marteler à longueur d’interviews, que le slogan de N. SARKOZY « travailler plus, pour gagner plus » n’était que du vent… Beaucoup avaient fini par les croire…. Que le réveil a dû être dur à l’ouverture de la fiche de paye du mois de septembre ! 9 millions de salariés ont ainsi pu découvrir l’impact de la suppression de la défiscalisation des heures supplémentaires…9 millions de salariés ont perdu ainsi près de 900 € annuels de pouvoir d’achat…9 millions de salariés ont pu regretter ce qu’était concrètement le « travailler plus, pour gagner plus », plus qu’un slogan de campagne mensonger selon la gauche, une réalité….

Merci qui ? Merci M.Hollande.

Si on ajoute à  cela la taxation sur les droits de succession, la taxation supplémentaire du statut de l’auto - entrepreneur… et bien d’autres exemples, tout cela prouve bien qu’aujourd’hui le travail, le mérite, la récompense de l’effort sont des valeurs bafouées dans la France de M.Hollande.

Moi président… je ne déciderai pas

Lui candidat, nous allions voir ce que nous allions voir, mais LUI président, c’est le néant. Comme il l’avait fait au conseil général de Corrèze et au PS en tant que premier secrétaire, Hollande ne fait rien, ne décide de rien. Une preuve ? Savez-vous combien de commissions de réflexion ont été créés depuis 4 mois ? Très exactement 28… Pour quel prix, pour quels résultats ?

F HOLLANDE est aussi le candidat des premières fois. La première fois que des drapeaux étrangers flottent dans le camp d’un vainqueur à la présidentielle le soir d’une élection. La première fois qu’un Président de la République prend 3 semaines de vacances peu après son élection. Des vacances pour la première fois également avec un voyage en train avec sa compagne et sans valises (des valises dans un avion qui suit leur train, quoi de plus normal c’est vrai !). Et enfin pour l’humour, première fois qu’un président prend la foudre et fait pleuvoir durant 60 jours.

Lui candidat il avait dit qu’il ne serait pas le président d’un parti…Mais LUI président il a décidé dans son bureau de la nomination du nouveau secrétaire  du PS.

Lui candidat il avait dit qu’il ne toucherait pas aux impôts des classes moyennes…mais LUI président il fait reposer 90 % des ressources supplémentaires du budget 2013 sur les classes moyennes. 

Un gouvernement…. Non une réunion de socialistes

Si l’action du président peut effrayer, celle de son gouvernement -qu’il a lui-même caractérisé de débutant- peut faire sourire. Alors que l’on est toujours à la recherche de ne serait ce qu’une pointe de charisme à l’homme de Matignon, les membres du gouvernement eux, transforment le conseil des ministres en cours de récréation de la rue de Solférino.

Les querelles d’écoliers font rage. M. Valls veut faire preuve de fermeté en jouant les gros bras face aux délinquants, tandis que Mme Taubira s’efforce d’assouplir par tous les moyens notre politique carcérale. M PEILLON annonce sa volonté de légalisation du cannabis, quelques heures après le Premier ministre le désapprouve. M Bartolone annonce qu’il n’est pas nécessaire de respecter les 3 % de déficit, quelques heures après c’est M MOSCOVICI qui corrige ces propos et annonce, lui, nécessaire le respect des 3 %. Enfin, pendant que tout le monde s’amuse, la ministre de la francophonie essaye de faire parler d’elle, comment ? En prenant un jet privé à 140 000 €…pourtant il existait bien une ligne régulière pour ce même trajet… Bon d’accord a 7h00, fallait se lever mais quand même…

            A bientôt pour un nouvel épisode de : « Les aventures de Normal premier »

M.L

Partager cet article

Repost 0