Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dimanche 9 octobre dernier, se déroulait le 1er tour des primaires socialistes, qui s’est soldé par un certain succès d’affluence avec environ 2,5 millions de participants (si l’on en croit les propos des différents ténors socialistes). Mais, pouvait-il en être autrement, étant donné le véritable battage médiatique et la cannibalisation du temps de parole menés par le PS depuis maintenant plusieurs semaines ? A noter que ce succès reste à relativiser, puisque aussi important que cela puisse paraître, ces 2,5 millions ne correspondent qu’à environ 5% des électeurs, comme le rappelait Jean-François Copé. On est donc loin d’une représentativité réelle de l’électorat et de l’engouement populaire vanté par les dirigeants socialistes.

 

Ainsi, François Hollande et Martine Aubry se sont ainsi vus qualifiés pour le 2nd tour de la primaire. L’un d’entre eux sera donc le candidat socialiste qui affrontera Nicolas Sarkozy lors de l’élection présidentielle de 2012.

Que penser alors de François Hollande, candidat favori des sondages dont la principale caractéristique est « l’inaction et le manque d’expérience », dixit Ségolène Royal elle-même? En effet, on peut douter des capacités d’un homme se voulant un « président normal » pour l’avenir, sachant qu’il ne possède à ce jour aucune expérience ministérielle… Et qui brigue pourtant la présidence de la 5e puissance économique mondiale dans un contexte international justement tout sauf normal, marqué par des crises à répétition!  Par ailleurs, n’oublions pas certains de ses propos, dans lesquels il n’hésitait pas à stigmatiser les « riches » ; soit selon lui, tous les foyers français touchant à partir de 4000€ de revenus nets mensuels: les classes moyennes apprécieront…

 

Que penser de Martine Aubry ou « la dame des 35 heures », qui par cette réforme, lorsqu’elle était ministre sous le gouvernement Jospin, a durablement entaché la compétitivité de nos entreprises ? D’autre part, on peut s’interroger sur ses convictions concernant la laïcité quand on voit que dans sa propre ville, Lille, dont elle en fait volontiers son étendard, des créneaux horaires de piscines étaient réservées uniquement aux femmes musulmanes. Enfin, la France peut elle se permettre d’élire au poste suprême, une candidate dont la motivation reste à prouver puisque candidate par défaut suite au retrait de Dominique Strauss-Kahn ?

 

Un seul sortira donc gagnant de ce duel, opposant la maire de Lille au président du conseil général de Corrèze. Deux personnalités, pour lesquelles on peut logiquement s’interroger sur leur capacité réelle à gérer la France ; et ayant pour points communs un manque certain de charisme et surtout une stature internationale inexistante en comparaison de Nicolas Sarkozy. Enfin, ces primaires sont là pour rappeler l’incapacité totale du PS à dégager un leader naturel avec un programme clair pour l’emmener à l’élection présidentielle.

 

MG

 

jeunes-pop@ump55.fr

Tag(s) : #jeunespop55

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :