Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lors de son dernier déplacement en banlieue, François Hollande a critiqué le projet de Nicolas Sarkozy pour un « Plan Marshall » dans les banlieues françaises, en expliquant que de toute façon « Les banlieues n'attendent pas un plan Marshall - d'ailleurs elles ne savent même pas qui était M. Marshall ! ».

 

 

Un jeune citoyen de Drancy a tenu à réagir à ce propos méprisant dans une vidéo :

 

 

 

 

Pour en revenir au fond, Nicolas Sarkozy, qui était ce mardi en déplacement à Drancy, à la rencontre des responsables religieux et de la communauté berbère, a salué la cohésion, la tolérance et l’esprit d’ouverture qui permet de repousser les communautarismes au profit d’une République forte dans laquelle chacun exerce son culte librement et sereinement. « Il est important de voir à Drancy comme ailleurs le rabbin à côté du pasteur, de l’imam et du curé », ajoutant que tous « se comprennent et se rencontrent » régulièrement.

« Les prêcheurs de haine n’ont rien à voir avec la liberté religieuse »

Nicolas Sarkozy est notamment revenu sur les expulsions dans les milieux islamistes soutenant que la France ne doit en aucun cas tolérer sur son territoire des personnes pouvant tenir des propos radicaux et d’incitation à la haine ou à la violence. Car c’est en tolérant de tels propos, pire en les encourant si elle ne les réprime pas, que la République s’affaiblit et que les amalgames se créent. La République respecte la liberté religieuse. Mais, pour Nicolas Sarkozy, les prêcheurs de haine, qui n'ont rien à voir avec la liberté religieuse, n'ont pas leur place sur notre territoire.

 

Le succès du service civique pour des jeunes qui s’engagent

Le Président de la République candidat a poursuivi sa journée à Drancy par un déjeuner dans un restaurant portugais, le Quinta Do Galo, avec des jeunes du service civique. Mis en place dès l’été 2010 sous l’impulsion de Nicolas Sarkozy, le service civique permet aujourd’hui aux jeunes de 16 à 25 ans de s’engager pour une durée de 6 à 12 mois dans une mission au service de la collectivité : aide aux personnes âgées ou handicapées, soutien aux jeunes défavorisés, sensibilisation aux éco-gestes pour réduire la facture énergétique ou encore aide personnalisée aux décrocheurs. En 2011, 15 000 volontaires ont ainsi pu s’engager. En 2012, ce nombre passera à 25 000 et à 50 000 en 2013, conformément à l’objectif fixé par le Président d’un doublement des effectifs actuels.

Selon Nicolas Sarkozy, « la clef, c’est la formation professionnelle » a-t-il expliqué aux jeunes présents, que l’on se destine à un travail dans un bureau ou un travail manuel. C’est notamment la raison pour laquelle le Président de la République candidat propose aujourd’hui et pour les cinq années à venir, la généralisation de l’alternance en dernière année de baccalauréat professionnel et de CAP, année au cours de laquelle les élèves passeront 50% de leur temps en entreprise.

 

 

Source www.lafranceforte.fr

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :