Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Conformément aux engagements pris par N. Sarkozy durant la campagne, la réforme des universités va être mise en place, après concertation avec les partenaires (celle-ci a d’ailleurs déjà commencée). Le texte devrait être discuté dès le mois de juillet au Parlement.

 

Pourquoi s’employer dès maintenant à un projet aussi ambitieux ? Parce qu’il y a urgence. L’avenir de la France passe par la formation de la jeunesse qui est à l’heure actuelle est la première victime d’un système qui ne répond malheureusement que trop partiellement aux exigences de sa mission.

 

Quelques chiffres :

  • 2,2 millions d’étudiants dans l’enseignement supérieur (x2 depuis 1975)
  • 60 % des 900 000 étudiants en licence ne terminent pas les études qu’ils ont commencées
  • 20 % des sortants de l’enseignement supérieur n’ont pas obtenu de diplôme
  • 5 universités françaises sont dans le Top 100 du classement de Shanghai, en 2006

Ps : il vaut ce qu’il vaut mais les étudiants étrangers s’en inspirent pour leur choix ; ces résultats ne les incitent pas à venir dans l’hexagone.

 

Cette situation est également due à des difficultés de gouvernance dans les universités (conseil d’administration pléthorique, président sans réel pouvoir). Ces problèmes internes entravent aussi une nécessaire réflexion de fond, la situation ne s’améliorant dès lors que lentement.

 

Face à ce gâchis, il faut agir sans attendre en donnant une part d’autonomie plus grande aux universités.  Car aujourd’hui, sans cette disposition, les facultés ne réussissent pas à adapter leur offre de formation aux besoins des étudiants et du marché de l’emploi. Résultat, beaucoup de jeunes sur le carreau ! Et que dire des diplômes sans réels débouchés…

 

L’objectif de la réforme de l’autonomie des universités est de les rendre plus réactives, par un mode de fonctionnement simplifié, afin de mieux former les étudiants dont des conditions de travail et de vie modernisées. A terme, une fois que les universités auront été rendues opérationnelles, le Président de la République s’est engagé à augmenter le budget de l’enseignement supérieur de 50 % sur 5 ans.

 

NOTA : Les droits d’inscription resteront fixés au niveau national, de même que les diplômes conserveront leur valeur nationale.  

liens : http://www.autonomiedesuniversites.com
            http://www.nouvelleuniversite.gouv.fr

 

Tag(s) : #jeunespop55

Partager cet article

Repost 0